Catégorie : Billets Violences sexuelles et sexistes

0

Violences sexuelles sur les migrantes en France : un problème persistant

75% des femmes immigrées ont été exposées à une forme de violences graves au cours de leur vie. Parmi elles, 46% dénoncent des abus perpétrés en France…
Alors que l’on pourrait penser que les violences subies par les femmes migrantes cessent lors de leur arrivée, il n’en est rien. Elles se poursuivent dans le pays d’accueil.

0

Condamnation de la France par la CEDH : l’Etat est-il défaillant dans la protection des enfants contre les violences sexuelles ?

Le 3 novembre 2022, la Cour Européenne des droits de l’homme (CEDH) rendait un arrêt par lequel elle condamnait la France, pour n’avoir pas protégé une enfant victimes de violences sexuelles commises par le père de sa famille d’accueil. La Cour s’est déjà penchée sur des affaires de violences sexuelles, mais cet arrêt présente l’intérêt de venir réexpliquer les obligations qui pèsent sur les Etats en matière de prévention des violences sexuelles, ainsi qu’en matière de poursuites juridictionnelles de ces violences.

0

Condamnation d’un ancien chef rebelle libérien en France

C’est au terme d’un procès historique que la Cour d’assises de Paris a, le 2 novembre 2022, condamné l’ancien commandant rebelle libérien, Kunti Kamara, à la réclusion criminelle à perpétuité.
L’homme âgé de 47 ans était poursuivi pour actes de tortures et de barbaries perpétrés lors de la première guerre civile du Libéria (1989-1996), ainsi que d’actes de complicité pour « tortures sexuelles » ou actes inhumains, constitutifs de crime contre l’humanité, pour avoir facilité des viols et la mise en esclavage sexuel de nombreuses femmes.
Sa condamnation est historique, non seulement en ce qu’elle représente une condamnation pour crimes contre l’humanité constitués par des actes de violences sexuelles, mais également parce que 25 ans après les faits, la justice redonne espoir aux victimes libériennes face à l’inaction des autorités locales.

0

Victimes et pourtant stigmatisées : les femmes violées par les terroristes au Burkina Faso. Que dit le droit international ?

Le Burkina Faso fait face à une grande crise depuis janvier 2015. L’instabilité est chronique et systémique, due à des attaques non revendiquées, le plus souvent conduites par des hommes armés non identifiés (HANI).

0

Les violences sexuelles comme arme de guerre à l’Est de la République Démocratique du Congo : vers la fin de l’impunité ?

Si les violences sexuelles sont commises depuis toujours en temps de guerre, leur utilisation comme véritable arme de guerre, est quant à elle, beaucoup plus récente à l’échelle de l’Histoire. L’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), notamment au Nord-Kivu et Sud-Kivu, en est le théâtre à ciel ouvert. Pour rappel, la région des Grands Lacs est en guerre depuis 1996, et implique la RDC, le Rwanda, le Burundi et l’Ouganda ; la situation est tellement critique qu’elle est qualifiée par certains de « Guerre Mondiale Africaine ».

0

Femmes étrangères victimes de violences conjugales : quelles protections ?

Le 19 novembre 2019 , la France s’est fait taper sur les doigts par le Rapport GREVIO, rédigé par le groupe d’experts chargé de surveiller la mise en œuvre de la Convention d’Istanbul du Conseil de l’Europe, concernant les violences faites aux femmes et les violences domestiques. Le rapport pointe notamment les faiblesses des ordonnances de protection en France, et préconise une révision en profondeur de ce système.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search